Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les Péninsules de Datça et Bozburun, et l'antique cité de Knidos

11.jpg

Si vous recherchez un peu de tranquillité et de nature sauvage, loin des ressorts, des parcs aquatiques et des plages bondées, ces deux péninsules à l'ouest de Marmaris sont faites pour vous.

Quant à l'antique Knidos, bordée d'eaux cristallines, c'est juste un ravissement...

20.JPG

La Péninsule de Bozburun s'étend sur environ 40km de long ; celle de Datça, plus étroite, sur environ 70km. (un ferry les relie en 1h30 depuis Bodrum pour ceux qui ne souhaitent pas faire une boucle de 240km par la route).

Ici, pas de stations balnéaires et donc pas de tourisme de masse ; seulement une succession de villages, de quelques dizaines ou quelques centaines d'habitants, offrant un large choix de pensions. La plus grande bourgade de ces deux péninsules, Datça, compte moins de 9000 habitants, c'est dire !

Malheureusement (ou, tout compte fait, fort heureusement!), seule une infime partie du littoral est facilement accessible par la route. Pour avoir une chance de découvrir sa propre petite crique privée (parmi les centaines qui se cachent le long d'une côte de plus de 300km), il faudra impérativement arriver par la mer...

d) Péninsule de Datça 32.JPG

En plus de ses côtes somptueuses, la Péninsule de Bozburun est également réputée pour ses chantiers navals d'où proviennent de superbes "gület" (goélette) que l'on aperçoit dans tous les ports. Pour la petite histoire, le milliardaire russe Abramovitch se fait en ce moment construire, dans un hangar bunkérisé de 170m de long, le plus grand gület jamais fabriqué en Turquie!

d) Péninsule de Datça 01.jpg

La petite ville de Datça

La péninsule de Datça, quant à elle, est réputée pour ses amandes, son vin et ses impressionnantes forêts de pins dont les abeilles (on y trouve des collines couvertes de ruches) tirent un miel délicieux.

61.JPG

Le théâtre de Knidos (ou Cnide)

 

Cnidus_Aphrodite_Altemps_Inv8619.jpgTout au bout de la Péninsule de Datça se trouvent les ruines de l'antique Knidos. Fondée de nombreux siècles avant J.C, la cité connut son âge d'or à partir du 6e avant J.C et fut habitée jusqu'au 6e siècle (ou elle devint Siège épiscopal) ; au 7e siècle, les flottes Arabes la rasèrent définitivement.

Aujourd'hui, seul le théâtre est encore debout. Pour avoir une idée de ce que fut la cité dans son entièreté, il faudra nécessairement avoir un peu d'imagination...

Knidos, réputée pour son école de médecine, a également eu son lot d'illustres citoyens comme par exemple Sostrate de Cnide, qui fut l'architecte du Phare d'Alexandrie. Par ailleurs, l'une des plus célèbres statues du monde antique, l'Aphrodite de Cnide, fut réalisée par Praxitèle spécialement pour la cité : l'originale a depuis longtemps disparue, mais de nombreuses copies tardives subsistent ; c'était l'une des premières fois qu'un sculpteur grec réalisait un nu féminin intégral ! La statue prenait place au centre d'un temple circulaire à colonnes (tholos) qui lui était dédié dans les hauteurs de la ville, et dont la base est encore visible aujourd'hui :

e) Knidos _32.JPG

 

L'album :  Les Péninsules de Datça et de Bozburun ; L'antique Knidos

 

103.JPG

Écrire un commentaire

Optionnel