Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Aspendos et Sidé, cités de Pamphylie

02) Aspendos 18.JPG

Théâtre d'Aspendos

Avec Pergé et Attalia (Antalya), Aspendos et Sidé font partie des principales cités de l'ancienne Pamphylie, cette petite région côtière longue de 120 km et large de 50 km coincée alors entre la Cilicie à l'est, la Lycie à l'ouest et les Mont Taurus au nord. Elle est baignée au sud par la Méditerranée, dont Sidé et Attalia furent jadis des ports riches et prospères.

02) Aspendos 09.jpg

Pont seljoukide d'Aspendos

02) Aspendos 05.jpg

Cette région fut très tôt colonisée par des Grecs (du Péloponèse, de Doride ou d'Eolie) mais également par des Chypriotes. Les dialectes parlés à l'époque indiquent également un mélange avec des autochtones d'origines Hittites ! Ce n'est donc pas par hasard que "Pamphylie" signifie en grec "Terre de toutes les tribus".

Entre le 10e siècle avant J.C. et le 1er siècle toute cette région garda une certaine indépendance malgré les dominations (ou non !) successives des Hittites, des Perses Achéménides, des Lydiens, des Séleucides et autres Macédoniens. A partir du 2e siècle, elle entra dans le giron des empires romain puis byzantin en se christianisant peu à peu... 

01) Sidé 14.JPG

Théâtre de Sidé

Les ruines de Sidé encore visibles datent pour la plupart du 2e siècle : Le complexe théâtral avant tout, mais aussi une porte monumentale, la très grande agora ou les thermes qui ont été transformé en musée. Ne pas manquer non plus les quatre colonnes encore dressé en bord de mer du temple d'Apollon, ou encore les très beaux vestiges du nymphaion, immense fontaine publique ! 

Le théâtre de Sidé (comme d'ailleurs celui d'Aspendos) pouvait accueillir jusqu'à 20 000 personnes ; la hauteur des murs autour de l'orchestre (2,50 mètres, afin de protéger les spectateurs) indiquent qu'ici se déroulaient d’âpres combats de gladiateurs.

01) Sidé 45.jpg

Nymphaion de Sidé

Aspendos est située, elle, à 15 km à l'intérieur des terres. On la visite avant tout pour son théâtre de 96 mètres de diamètre, sans doute le mieux conservé (et restauré) de Turquie. Ce dernier étant situé dans la partie basse de la ville (tout comme les vestiges du stade), on peut parfaitement l'admirer du haut de la colline, encore très peu excavée, qui accueille les autres bâtiments publics. Ceux-ci nous renseignent sur la richesse et la parfaite organisation de la cité qui était alimentée par un impressionnant aqueduc dont subsistent encore les ruines sur plus d'un kilomètres. 

Aspendos, située au milieu des champs et des serres et encerclée par les montagnes, mérite vraiment le détour. Ne pas manquer d’ailleurs de s'arrêter 3 km avant le site afin de découvrir l'étonnant pont seldjoukide construit en ligne brisée afin de mieux résister aux violents courants.

01) Sidé 31.jpg

 

L'album photo "Aspendos et Sidé" est ICI 

Les commentaires sont fermés.